Comment obtenir un permis de santé avec licence de restaurant sans stress

Comment obtenir un permis de santé avec licence de restaurant sans stress

Voulez-vous démarrer une entreprise de restauration ? Si vous avez répondu «Oui», voici l’obligation et un guide expliquant comment obtenir une licence de restaurant et un permis de soins de santé sans stress.

L’ouverture d’un nouveau restaurant n’est pas une mince affaire, car l’industrie est hautement réglementé. Les nouveaux restaurants doivent faire face aux difficultés normales rencontrées par les nouvelles entreprises, telles que l’approvisionnement en fonds de démarrage, l’emplacement, la dotation en personnel, etc. Mais ils doivent également faire face à des obstacles supplémentaires, tels que le respect de la réglementation locale, provinciale et fédérale.

Obtenir toutes les licences dont vous avez besoin pour que votre restaurant décolle en douceur prend du temps, il est donc conseillé de: Commencez le plus tôt possible. Il est également important de travailler en étroite collaboration avec un conseiller juridique qui peut vous aider à obtenir votre permis de restaurant étape par étape, en particulier parce qu’un avocat sera plus familiarisé avec le terrain.

Vous constaterez qu’il est plus facile d’appliquer une approche de haut en bas lors de l’acquisition de vos licences et se terminant par des permis spécifiques à un emplacement.

Qu’est-ce qu’un permis de santé?

Un permis de santé est un permis qui vous autorise à vendre des aliments que vous avez préparés au public. Les permis de santé font généralement partie du domaine d’un département de santé du comté. Les réglementations régissant les types d’entreprises alimentaires nécessitant un permis d’alimentation varient considérablement.

Liste des documents juridiques nécessaires à la gestion d’une entreprise de restauration

Les exigences légales applicables à l’activité de restauration varient légèrement d’un pays à l’autre. pays, d’états en états et même de villes en villes. Il est donc important de contacter votre autorité locale pour connaître les exigences légales dont vous auriez besoin pour ouvrir votre propre restaurant dans votre pays.

Voici certaines des exigences légales de base requises avant de pouvoir lancer et gérer avec succès votre propre entreprise de restauration;

  • Assurance entreprise et responsabilité civile
  • Certificat de fournisseur d’aliments
  • Certificat d’inspection sanitaire
  • Preuve de district carte d’identité de responsable des aliments distribués
  • Stockage et conservation des enregistrements d’achat d’aliments
  • Un dépôt, un centre de dépannage ou un centre de service après-vente répond aux besoins des unités de vente le centre d’assistance et / ou un rapport d’inspection récent
  • Identifiant du contribuable
  • Certificat d’incendie
  • Assurance de la cuisine
  • Certificat de constitution en société
  • Licence commerciale
  • Plan d’entreprise
  • Contrat de confidentialité
  • Contrat d’emploi (lettres d’offre)
  • Manuel de l’employé
  • Accord d’exploitation pour les sociétés commerciales
  • Licence de construction
  • Licence d’alcool
  • Licence Cabaret
  • Licence de musique
  • Licence de franchise ou de marque commerciale

9 Licences nécessaires pour ouvrir un restaurant et comment les obtenir

Certains permis et autorisations sont très importants pour pouvoir ouvrir un restaurant.Si, pour quelque raison que ce soit, vous ne détenez pas ces licences et ouvrez un restaurant, vous pouvez être sanctionné par plusieurs agences ou même être empêché de démarrer votre activité. Recevoir les services d’un conseiller juridique peut vous aider à définir les étapes à suivre et à vous assurer que rien ne manque aux lois de la ville et de l’état de votre restaurant.

1. Permis d’exploitation

Une licence commerciale vous autorise à exercer vos activités dans un pays donné. La forme exacte que peut prendre la licence commerciale dépendra de l’emplacement et de l’adresse de votre restaurant. De plus, si vous envisagez de vendre de l’alcool, vous aurez besoin de licences commerciales fédérales ainsi que de licences commerciales nationales.

Pour obtenir une licence commerciale, vous devez passer par votre ville et votre gouvernement. Le moyen le plus simple de commencer est de rechercher le nom de votre État ainsi que le terme «licence commerciale» dans un moteur de recherche en ligne. Cela vous mènera au site Web de votre gouvernement national où vous trouverez l’application et ses procédures.

Vous pouvez également consulter le site Web de la US Small Business Administration pour connaître les règles relatives à la réception d’une licence commerciale spécifique à votre entreprise. ville. Une licence d’entreprise vous coûtera environ 50 $ pour l’obtenir.Toutefois, le coût de la licence sera différent en raison du type d’entreprise, de l’emplacement et des bénéfices attendus. Cette licence doit être renouvelée périodiquement.

Les autres licences et permis commerciaux dont vous aurez besoin pour exploiter votre restaurant avec succès incluent:

2. Numéro d’identification d’employeur: Un numéro d’identification d’employeur (EIN) indique au gouvernement fédéral que vous êtes un employeur, et vous fournit un identifiant fiscal. Un EIN vous permet d’embaucher des employés et de les avoir légalement sur votre liste de paye. Votre état vous attribuera un numéro d’identification d’employeur distinct de votre numéro fédéral, ce qui contribuera à légitimer la réputation de votre entreprise.

Pour obtenir un numéro EIN, vous devez vous rendre sur le site Web de l’IRS et suivre les procédures de sont énumérés ici. Cela peut prendre un certain temps, principalement parce que l’IRS ne délivre qu’un seul numéro d’identification d’employeur par responsable et par jour. Assurez-vous d’appliquer le plus tôt possible. Vous pouvez également télécopier, poster ou appeler l’IRS pour soumettre votre demande. Obtenir un numéro d’identification d’employeur est totalement gratuit.

3. Licence de service alimentaire: il est naturel que votre entreprise de restauration ait besoin d’une licence de service alimentaire car elle consiste à servir des aliments. Toutefois, dans de nombreux États, le type de licence dont vous avez besoin dépend du type de restaurant que vous avez.Par exemple, les restaurants-restaurants peuvent être autorisés en fonction du nombre de sièges qu’ils ont. Sortez ou les camions de nourriture exigent toujours une licence de service alimentaire, mais cela pourrait plutôt s’appeler une licence de vendeur de produits alimentaires.

Les licences de service de restauration sont délivrées par le service de santé de votre état, ce qui signifie qu’elles varient également en fonction des où vous vous trouvez. Vous devrez commencer par examiner les exigences du fournisseur de produits alimentaires pour votre pays avec la Food and Drug Administration des États-Unis.

Ils devront également se rendre en personne auprès du service de la santé pour s’assurer que votre restaurant est conforme à la les règles de sécurité alimentaire des restaurants. En outre, ils viendront de temps en temps pour vous surveiller. Le processus d’obtention d’une licence de service alimentaire est assez simple: vous pouvez postuler en ligne avec le nom et l’emplacement de votre restaurant.

Une licence de service alimentaire coûte entre 100 $ et 1 000 $ en fonction de la classification et de la taille du restaurant. restaurant, ainsi que votre emplacement.

4. Autorisation d’affichage: L’autorisation d’affichage vous permet d’afficher ou de modifier une signalisation permanente à l’extérieur du bâtiment de votre restaurant. La réception du permis indique que vous avez respecté la norme et les codes requis et que vous pouvez ajouter le panneau.

Pour demander un permis de panneau, vous souhaiterez vous rendre sur le site Web du gouvernement du comté de votre comté pour connaître les étapes et l’application. Les exigences peuvent varier en fonction de la taille et du type de panneau.Le coût d’un permis de panneau dépendra de la taille de votre panneau. Vous pouvez vous attendre à une fourchette de départ typique de 20 $ à 50 $.

5. Licence d’alcool: une licence alimentaire n’a jamais été conçue pour couvrir la vente d’alcool dans votre restaurant. Par conséquent, vous devrez obtenir une licence supplémentaire à cet effet.

Même si les lois sur l’alcool peuvent varier État à État, vendre de l’alcool sans permis entraînera beaucoup de pénalités, d’amendes et même la fermeture de votre entreprise. Si vous souhaitez servir de l’alcool, vous souhaiterez commencer tôt le processus, car les autorités qui délivrent les licences d’alcool disposent généralement de différents niveaux de licence.

L’emplacement de votre restaurant et le type d’alcool que vous allez vendre. Le type de licence que vous obtiendrez ira un long moment.

Chaque État dispose de son propre conseil de contrôle des boissons alcoolisées (ABC). Si vous souhaitez obtenir une licence, c’est ici que vous devez commencer. Cette agence est chargée de réglementer la vente d’alcool. Vous voudrez déterminer comment contacter le comité de contrôle de votre État, puis engager une conversation pour comprendre les lois de votre État et le processus d’obtention d’un permis d’alcool.

Il existe deux principaux types de permis d’alcool. sous licence et hors licence.

  • Vous aurez besoin d’une licence sur licence si l’alcool que vous souhaitez vendre sera consommé dans votre restaurant.Par contre, vous aurez besoin d’une licence si l’alcool que vous vendez est destiné à être consommé à l’extérieur – par exemple, un magasin d’alcool ou une épicerie.
  • En tant que restaurateur, vous devriez aller pour un permis d’alcool. Quoi qu’il en soit, beaucoup d’États ont plusieurs classes de permis d’alcool. Vous voudrez donc passer en revue toutes ces exigences

6. Licence de divertissement en direct et de musique : si vous possédez un restaurant, vous ne pouvez pas simplement brancher votre téléphone intelligent sur un haut-parleur et écouter de la musique dans votre restaurant, ni demander à un ami de jouer de la musique en direct. Du moins pas légalement. Les restaurants doivent obtenir une licence d’organisations de droits d’exécution telles que BMI, ASCAP ou SESAC pour éviter toute violation du droit d’auteur, ce qui peut coûter entre 250 et 500 USD de musique de fond.

Les tarifs varient en fonction du type de musique enregistrée, enregistrée , le nombre de nuits de musique est joué par semaine, et si il y a un droit d’entrée, entre autres facteurs. Pour la musique en direct, vous devez également vérifier les autorisations de sécurité et de zonage supplémentaires, qui varient en fonction de la ville et de l’état.

Si vous décidez de diffuser une musique protégée par le droit d’auteur sans licence, vous devrez vous 30 000 USD.

7. Permis de revente: , également appelé permis de vendeur. Un permis de revente n’est généralement nécessaire que si vous démarrez votre restaurant dans un État qui délivre un permis de vente.Il évite la double imposition d’un produit en percevant la taxe lorsque votre client l’achète, plutôt que lorsque vous l’achetiez initialement.

Vous pouvez vous inscrire en ligne auprès de votre gouvernement local pour recevoir un certificat d’exonération de taxe. Les frais varient en fonction du montant de votre dépôt de garantie, mais peuvent aller de 0 à 50 USD.

8. Permis de placement dans une benne à ordures: votre restaurant aura probablement besoin d’une benne à ordures afin de contribuer à l’élimination des ordures ménagères. Dans cette optique, vous aurez besoin d’un permis de placement de benne à ordures. Cela vous permettrait de placer une benne à ordures à l’extérieur de votre installation, qui pourrait ensuite être utilisée pour le traitement des déchets alimentaires et l’élimination des déchets. Le prix du permis varie en fonction de la taille de la benne à ordures et de l’emplacement du restaurant.

9. Permis de stationnement avec voiturier: La nécessité d’obtenir un permis de stationnement avec voiturier peut varier d’un État à l’autre. Si vous souhaitez disposer d’un service de voiturier pour votre restaurant, vous devez vous renseigner auprès de votre gouvernement local pour savoir si un permis est nécessaire. Si tel est le cas, il vous sera peut-être demandé de présenter un plan détaillé de votre service de voiturier, indiquant les points de collecte et de dépose, le nombre de places de stationnement nécessaires, les modalités de paiement et les lettres d’accord de vos chauffeurs désignés. Les frais associés varient en fonction de votre état.

Comment obtenir un permis de restauration sans stress pour le restaurant

Pour obtenir un permis de santé, vous devez contacter le service de santé du comté le plus proche pour connaître les conditions pour obtenir un permis de santé.

Les inspections sanitaires se déroulent différemment selon les États, mais les inspecteurs recherchent certains éléments de base. Les inspecteurs d’hygiène du milieu vérifient que des mesures de protection sont en place pour protéger les aliments de la contamination par les personnes qui manipulent les aliments, de la contamination croisée et de la contamination par d’autres sources.

Cela implique qu’ils vont vérifier que la viande crue n’est pas en contact avec surfaces, que les employés se lavent les mains et que les rongeurs et autres organismes nuisibles susceptibles de causer des maladies ne soient pas mis en évidence. Ils peuvent également rechercher des emballages et des articles qui entrent en contact avec des aliments pour s’assurer que les moisissures ou les bactéries ne sont pas transmises.

  • Permis de santé des employés

Les employés qui manipulent des aliments et des boissons dans votre restaurant auront également besoin d’un permis de santé. La FDA dispose de ressources de formation spécifiques sur la santé des employés et la protection des aliments. Habituellement, les employés doivent suivre un cours approuvé par l’État et acheter un permis. Le cours de manipulation des aliments enseigne aux employés les bonnes pratiques en matière d’assainissement, de stockage et de manipulation des aliments, afin d’éviter la propagation de maladies d’origine alimentaire.

Pour obtenir un permis de santé pour un employé, vous devez rechercher dans votre état et vos permis de santé pour en savoir plus sur les exigences spécifiques de votre état.

Un permis de santé pour un employé peut coûter entre 100 et 500 $, selon l’état où vous postulez.

La meilleure entité juridique à utiliser pour une entreprise de restauration

Cela dépend de ce que vous voulez et du type. du modèle économique que vous souhaitez construire; vous avez le choix entre choisir une société à responsabilité limitée, communément appelée LLC, ou une entreprise à propriétaire unique. Habituellement, l’entreprise individuelle aurait dû être la structure idéale pour une entreprise de restauration, en particulier si elle ne faisait que commencer avec un capital modéré. Mais les gens préfèrent la société à responsabilité limitée pour des raisons évidentes.

Par exemple; la mise en place d’une LLC vous protège de toute responsabilité personnelle. Si un client fréquentant votre restaurant souffre d’une crise d’allergie due à votre nourriture, ses avocats ne peuvent pas s’en prendre à votre ou vos biens. Ce ne sont que les fonds que vous avez investis dans la société à responsabilité limitée qui seront à risque.

Ce n’est pas le cas pour les entreprises individuelles et les partenariats. Les sociétés à responsabilité limitée sont plus simples et plus souples à exploiter et vous n’avez pas besoin d’un conseil d’administration, de réunions d’actionnaires ou d’autres formalités de gestion.

Une certification professionnelle est-elle nécessaire pour démarrer une entreprise de restauration?

En règle générale, vous n’avez peut-être pas besoin d’une certification professionnelle avant de pouvoir exploiter votre propre entreprise de restauration aux États-Unis, au Canada, en Australie et même en Europe. Toutefois, vous devez obtenir l’autorisation des autorités sanitaires locales et des agences de restauration des produits alimentaires avant de pouvoir ouvrir et exploiter un restaurant. il s’agit d’aliments et de boissons. Vous aurez également besoin d’un certificat de dégagement de cuisine, d’un certificat de manipulation des aliments et peut-être de toute autre certification pertinente s’appliquant à votre pays, voire à votre État.

La meilleure assurance nécessaire pour une entreprise de restauration

En ce qui concerne le démarrage d’une entreprise de restauration, vous devez avoir souscrit des polices d’assurance essentielles, qui s’appliquent de la même manière à tout autre secteur dans lequel vous envisagez de démarrer une entreprise. Il est important de noter que vous ne pouvez pas être autorisé à exploiter une entreprise de restauration aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Europe si vous n’avez pas la couverture d’assurance de base pour votre entreprise; l’industrie alimentaire (restauration) est une entreprise délicate.

Voici certaines des couvertures d’assurance de base que vous devriez envisager d’acheter si vous souhaitez créer votre propre entreprise de restauration aux États-Unis d’Amérique;

  • Assurance générale
  • Assurance maladie
  • Assurance responsabilité
  • Assurance cuisine
  • Indemnisation des accidents du travail
  • Assurance frais généraux d’invalidité
  • Politique d’assurance du propriétaire d’entreprise

Protection de la propriété intellectuelle et marque déposée de votre restaurant

Si vous utilisez un modèle économique de restaurant franchisé, il est obligatoire que vous déposez pour la protection de la propriété intellectuelle. Il deviendra pratique et très utile lorsque votre marque de restaurant commencera à se développer bien au-delà de votre portée. La vérité est que même si vous démarrez votre propre restaurant à partir de rien, vous devez toujours obtenir le nom de votre marque auprès d’un centre d’échange de propriété intellectuelle.

Il est difficile de construire votre restaurant à partir de rien, et regardez le nom de la marque glisser de vos mains. Même si vous envisagez d’acheter une franchise de restaurant, vous devrez quand même contracter les marques de commerce et les marques de service de la société de franchise.